dimanche 18 mai 2008

En direct de la Croisette...

"J'habite Cannes, mais pendant le festival, je ne suis plus Cannois. Non, moi, le cinéma, j'en ai rien à cirer, ce que j'aime c'est la bande dessinée".
C'est ainsi que débute "Palmes", le récit autobiographique de Bertrand Silpeau, un jeune auteur encore inconnu , aux éditions ANTIPELLICULAIRE .



Le récit commence le jour où Bertrand Silpeau apprend que Joann Sfar, son idole de toujours, est invité par Gilles Jacobs pour venir "croquer" dans ses carnets l'ambiance cannoise pendant le festival. Le sang du jeune dessinateur ne fait qu'un tour : il rencontrera son idole et lui demandera un autographe ! Commence une folle aventure de quelques 968 pages (dont nous vous livrons quelques extraits ci-dessous) au milieu des paillettes et des starlettes, à la recherche du fameux dessinateur...
(clic)



Nous ne vous dirons pas si le jeune fan réussit à rencontrer la star de ses rêves, mais le jeune auteur, lui, a déjà rejoint le maître...

Bertrand Silpeau, Palmes, Antipelliculaire

6 commentaires:

Aquafreak a dit…

Tout cela semble fort prometteur. Et que le premier ouvrage de ce jeune auteur, qui semble nier jusqu'à l'existence du cinéma dans un de ses hauts lieux de consécration, soit publié dans une collection dont le nom peut être interprété comme "élimination des pellicules", c'est-à-dire de la matière brute sur laquelle est diffusée le film… Ah, vraiment, très fort, comme mise en abyme!

Gary Oldman a dit…

Oh yes ! "Antipelliculaire", it's like a kind of shampoo, isn't it ? Is it with Palm oil ?

Gary Atlass a dit…

Au théatre ce Sfar.

Gary Atlass a dit…

Sfar! Sfar! Ouvre-moi ou le chasseur me tuera!
Sapin, Sapin, rentre et viens me serrer la main...

Gary Goumacky a dit…

Silpeau le faire, moi aussi.

Anonyme a dit…

Ça manque de Sfar qui dit qu'il est un juif.