dimanche 6 juillet 2008

Cette semaine se tenait la 3e université d'été de la Bande dessinée au château de la Puyade (Charente) .



Sujet de réflexion pour cette année : "Vive la crise ?".





Le séjour s'est conclu autour du piano, en toute intimité, et sur l'air de "Tout va très bien, Madame la marquise".





6 commentaires:

Christian Rosset a dit…

Quand je m'étais permis de le tester l'an dernier, le piano de la Pouyade m'avait semblé sévèrement désaccordé, il sonnait comme une casserole. Mais peut-être que, pour fêter dignement la crise, il a été remis au diapason.

Anonyme a dit…

Non, non...
Du tout.

lewis trondheim

6P a dit…

Certes, mais c'est tout sauf un scoop.

aquafreak a dit…

Eh oui, c'est triste. Le chateau de la Pouyade est devenu un infâme boui-boui (voir photos). Ah, si vous l'aviez connu avant la crise !

GROSPATAPOUF a dit…

Sinon, le papillon a-t-il survécu à cette terrible crise, monsieur Trondheim ? L'avez-vous sauvé ?

Christian Rosset a dit…

On m'a rapporté qu'il a réussi à s'échapper et qu'après une petite balade dans les airs, il s'est posé sur une des cordes du piano (le sol# sous la clef de fa, pour être précis) en produisant un son d'une grande délicatesse. Bel happy end, non?