lundi 24 août 2009

Les entretiens du Comix Pouf : aujourd'hui, Aurélia Irita

13 commentaires:

Yolm a dit…

HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA!

cyril a dit…

hahaha, excellent mr patapouf !

Jul a dit…

Oh putain c'est énorme ! xD

Li-An a dit…

Si on pousse le commentaire, voilà des nanas qui s'exhibent pour le boulot...

GROSPATAPOUF a dit…

Les full monthy de l'autobiographie.

guy2tramont a dit…

Moi qui pensais que c'étaient des livres de recettes.

ChR a dit…

Mince, si Aurélia est Irita, elle ne peut plus méduser... (bien que les méduses soient plutôt irritantes)

GROSPATAPOUF a dit…

:)

wandrille a dit…

Mmmm, je trouve ça un peu dur. C'est drôle, mais c'est injuste.

Parce que ce livre, il n'est pas si mal. OK elle manque de modestie... Et encore. Parce que, dans les faits, il y a eu effectivement un buzz. Et elle en parle bien.

C'est bien foutu cette façon de présenter le regard journalistique qui surfe sur le buzz... De présenter aussi le rapport d'un auteur avec ses lecteurs.

Que ce soit un peu fantasmé, que sa vision de son livre soit un cadeau d'amour impudique... bon, oui, c'est un peu gênant.

Mais est ce que tu en parlerais de ce livre, si ça n'avait pas fait, effectivement un carton ?

longg a dit…

Il paraît que son prochain opus parlera de comment gérer le fait de vendre un livre qui parle de comment gérer le fait de vendre un livre et qu'après ça, son travail sera complètement différent.

GROSPATAPOUF a dit…

:)
Wandrille : il m'est plus souvent arrivé de parler de choses peu connues, et complètement débuzzées, c'est même carrément la profession de foi du comix club.
Quand à l'aspect injuste, c'est vrai. Que veux-tu, il faut savoir trancher dans l'art.

Anonyme a dit…

Moi je constate qu'en 2009, les foudres de Mr GROSPATAPOUF tombent bien souvent sur des filles (réduites à des ecervelées égocentrées)... Me trompe-je?

GROSPATAPOUF a dit…

Vous donnez dans le mille, je me le suis reproché aussi, et je vais corriger cela.