samedi 9 juin 2007

Elections législatives du 10 juin 2007

Relancer la croissance par la Bande Dessinée !
La Bande Dessinée est le secteur de l’édition qui se porte le mieux et qui progresse le plus, c’est dire si, en tant qu’acteur de ce milieu d’entrepreneurs dynamiques, je connais les formules qui gagnent ! Je vous propose donc de les appliquer à notre beau pays !



Grospatapouf


Pré-retraité de l’Education Nationale, adepte des pantalons de velour côtelé, critique de Bande Dessinée, éditeur virtuel...
Passionné par la Bande Dessinée et la sémiologie, exerçant de multiples responsabilités dans ces domaines, je me présente aux élections législatives sous le sigle du parti que j’ai moi-même créé, le MPH (prononcez “OUMPF”), ou Mouvement pour l’Humour. Homme d’entreprise et de réussite, j’emploie dans ma société une dizaine de personnes qui œuvrent avec dynamisme au renouveau de la narration séquentielle. Les métiers de la Bande Dessinée m’ont permis de rester proche de la jeunesse et de ses préoccupations, mais aussi du grand âge et des collectionneurs. Si je m’engage aujourd’hui dans la politique, c’est que je juge que le moment est venu de mettre au service du peuple mes convictions et mon expérience professionnelle.


Mes 6 refus :
- Contre l’augmentation du prix des BD.
- Contre l’invasion des mangas dans nos belles librairies spécialisées.
- Contre la fossilisation cartonnée des albums couleur.
- Contre la concentration éditoriale dans les seules mains du Bédef.
- Contre le cumul des mandats (par exemple : auteur et directeur de collection).
- Contre les tomes un solitaires.

Mes 8 propositions :
- Enseignement de la Bande Dessinée dès l’école prImaire.
- Arrêt simple et définitif des vieilles séries Dupuis et de tous les héros sur le déclin. Réquisition de toutes les imprimeries vides et publication de millions de livres de littérature graphique neuve et intéresssante.
- Soutien financier aux lecteurs de Joann Sfar.
- Création de 100 000 emplois dans les métiers de la chaîne graphique et de l’animation. Ouverture de bédéthèques gratuites dans les communes et les quartiers.
- Création de nouveau services publics : aide à la lecture (de bandes dessinées), cours du soir (avec option “Sémiotique de la Bande Dessinée”).
- Soutien moral aux lecteurs de Joann Sfar.
- Aide massive aux revues de Bande Dessinée qui
tentent l’aventure en kiosque.
- Création d’un musée-mémorial consacré aux défuntes revues de Bande Dessinée qui ont tenté l’aventure en kiosque.


Suppléant :

Gilles Ratelier, secrétaire-comptable de l’ACBDBDBD, critique et journaliste surnuméraire.
Avec moi, chiffres et bande dessinée font bon ménage et si je me laisse facilement emporter dans les rêves d’une bonne série de bédé, je n’en garde pas moins l’esprit lucide quand il s’agit de compter. Imagination et pragmatisme, tel est mon programme.


Pourquoi “Humour” ?
Qui connaît l’histoire de la bande dessinée, sait que cette littérature a souvent été assimilée au genre comique à destination de la jeunesse. D’ailleurs le terme anglais de “comic” vient refléter cette orientation forcée. Encore de nos jours, il est très fréquent que les rayons bande dessinée et humour se jouxtent dans les librairies généralistes, créant une joyeuse confusion qui sied si bien aux albums de Bigard et de Pierre Palmade. Le MPH vient consacrer cet état de fait et le porter au regard du public :
votez pour nous, vous allez vous marrer !
(OUMPF!)


téléchargez le bulletin de vote !

10 commentaires:

Rodrigo a dit…

Oi, achei teu blog pelo google tá bem interessante gostei desse post. Quando der dá uma passada pelo meu blog, é sobre camisetas personalizadas, mostra passo a passo como criar uma camiseta personalizada bem maneira. Até mais.

Albert E. a dit…

je vote "gropatapouf"!!!

SydN a dit…

si on adhère au partit, on peut recevoir une bibliothèque en cadeau? (c'est pour ranger les prochains Joann Sfar, j'ai plus de place)

billy Childish a dit…

Je trouve votre programme fort alléchant, mais je déplore toutefois un certain opportunisme; Pourquoi n'avoir pas mis ce programme sur pied bien plus tôt, même avant les présidentielles, que l'élu potentiel puisse en tenir légèrement compte, à l'instar de mr hulot pour la planète ushuia. A l'approche des législatives, je trouve cela curieux.
néanmoins, là où je ne vous suis plus, c'est dans le soutien-que je suppose financier- aux lecteurs de J. Sfar. Je proposerai plutôt le boycot de ses oeuvres jusqu'à ce qu'il s'applique de nouveau un peu plus (mais pas autant que dans ses pr. Bell! un juste milieu, s'il-vous plaît.)
Qu'en pensez-vous?

billy childish a dit…

je n'ai pas bien saisi le premier commentaire...

GROSPATAPOUF a dit…

Vous avez certainement remarqué que le soutien financier s'accompagne d'un soutien moral. Nous ne pouvons proner le boycott car nous nous refusons à imposer une quelconque opinion. Par contre, un soutien moral efficace pourrait peut-être aboutir à une prise de conscience spontanée... c'est tout ce que nous espérons.... et tel est le sens de notre lutte démocratique.

billy childish a dit…

Vous avez raison. le soutien moral est plus pertinent que le boycott que je suggerais. un moment d'égarement que je regrette déja.
par contre vous dites refuser d'imposer une quelconque opinion: le dévoilement de petits potins internes ainsi que les chiffres de mr Ratelier, n'est-ce pas une manière d'influencer l'opinion du lecteur?

Li-An a dit…

Je voulais dire quelque chose mais j'ai oublié.

Gérald Zheimer a dit…

ça m'arrive aussi. et plus on essaie de se rappeler, plus on sent que ça s'échappe. c'est déconcertant.

GROSPATAPOUF a dit…

Je crois que pas mal d'électeurs ont eu le même problème que Li-An au moment de voter : "c'est bizarre, j'étais venu pour faire quelque chose, mais quoi ?"
C'est une défaite pour le MPH mais nus savons que les épreuves renforceront nos convictions et prépareront les victoires de demain.
Oumph !